Aujourd’hui, on parle culture, on parle bouquins, on parle Afrique et création audiovisuelle. On parle surtout d’Afrolitt’, que j’ai déjà évoqué  et  sur le blog.

En deux mots, Afrolitt’ est une plateforme littéraire bilingue (français-anglais) créée à partir du point de vue et du vécu d’une femme afro-suisse. L’objectif: utiliser la littérature noire comme outil de réflexion critique, de partage et comme moteur de changement sociétal ou personnel. La fondatrice, Pamela Ohene-Nyako, propose ainsi plusieurs activités: des rencontres littéraires régulières autour d’un roman, des événements sous la forme de lectures ou de performances artistiques autour de l’art littéraire et, last but not least, une série web. Une belle manière de (re)découvrir la lecture et la littérature noire autrement. 📚

Afrolitt-photo-1
Pamela Ohene-Nyako et Evans Offori (Saison 1, Episode 3)

 

Quid de la webserie?

Aujourd’hui, on va parler plus spécifiquement de la série web qui suit un concept simple: une conversation avec un-e invité-e, centrée sur un roman, où sont mis en lumière des thèmes particuliers, allant d’enjeux liés au genre, à la racialisation et à la sexualité, en passant par la religion, l’amour ou encore la politique. Le tout filmé au Ghana. Tout comme pour les rencontres, la majorité des romans suggérés sont écrits par des auteur-e-s afrodescendant-e-s, et principalement des femmes.

La diffusion de la première saison de 5 épisodes à peine terminée, la fondatrice caresse maintenant l’idée d’une deuxième saison encore plus ambitieuse: 7 épisodes filmés à Accra, mais aussi dans d’autres villes ghanéennes, histoire de mettre son pays encore plus en lumière. Alors que la saison 1 intitulée Wo Kpe (qui signifie « nous nous rencontrons » en Ga) mettait l’accent sur le travail d’auteures féminines comme Toni Morrison ou Zadie Smith, la saison 2 nommée Baakoye (« unité » en Twi) souhaite étendre le projet en diversifiant les genres littéraires et en incluant des auteurs masculins, des écrivains basés en Afrique, ainsi que des auteur-e-s francophones.

 

Une campagne sur Kickstarter

Pour ce faire, Pamela et son équipe ont lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter afin de réunir les fonds nécessaires à la réussite du projet. Au-delà de mon affection personnelle pour Pamela – qui, je ne vous le cache pas, est une amie – je pense vraiment que cette initiative mérite le plus de soutien possible. Je l’ai déjà souvent dit, mais pour moi il est primordial que nous racontions nos propres histoires, qu’on arrête d’être « invisibles » ici et ailleurs et que le dialogue puisse se faire entre ceux qui sont basés en Afrique et les enfants issus de l’immigration et de l’esclavage. Faire découvrir des auteur-e-s issu-e-s du continent ou de sa diaspora, promouvoir la lecture comme outil de réflexion, de discussion et d’incursion dans d’autres cultures et systèmes de pensées, ou simplement permettre à des créatifs inspirés de mener à bien leur projet, sont autant de raisons de participer à ce crowdfunding! En plus, les contreparties sont plutôt cools! 😉

-> Donc pour soutenir le Kickstarter, c’est par ici. Et pour en savoir plus sur Afrolitt’, rendez-vous sur le site web, sur la page facebook et découvrez la saison 1 sur YouTube.

#InAfricaWeTrust ✊🏾

Afrolitt-photo-2
Josephine Kuuire et Pamela Ohene-Nyako (Saison 1, Episode 2)

Photos ©Nii Odzenma

1 Comment

  1. AfroLyne 15 mai 2018 at 12 h 04 min

    Projet intéressant ! Je me suis abonnée à la chaîne pour regarder ce qu’ils proposent.

    Reply

Répondre à AfroLyne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *