L’édition 2017 d’Afrodyssée a fermé ses portes il y a un peu plus d’une semaine. C’est donc l’heure de ma récap’! 😀

J’y ai passé deux jours bourrés de péripéties et d’émotions – allant de la frustration la plus totale aux éclats de rire avec les exposants – au sein de la « Team Créateurs ». Une belle occasion pour moi de voir l’envers du décor… (merci comité!)

Alors, qu’est-ce que j’en ai pensé me direz-vous? Hmmm, difficile d’être objective quand on est partie prenante… Mais si je devais me mettre dans la peau d’unE membre du public lambda, je dirais ceci:

L’endroit était top. Être dans un parc, avec vue sur le lac et les montagnes, ça n’a pas de prix. Seul (gros) bémol: le fait que vraisemblablement, la fin du mois d’avril rime désormais avec pluie fine et froid glacial. Et quand les tentes montées pour l’occasion ne retiennent pas la chaleur de la journée, la tombée de la nuit = frissons garantis.

Mais quelle vue!

Malgré le froid, Afrodyssée nous a régalé avec ses deux défilés, bien mieux orchestrés que les années précédentes. Avec un espace dédié, une durée réduite et un aménagement intérieur permettant à touTEs de voir le catwalk, ça a été un vrai plaisir d’y assister. Et on ne parle même pas des créations présentés, qui nous en ont mis plein la vue. Coups de coeur perso pour Bull Doff et sa nouvelle collection Imigongo (#rwanda), De la Sébure qui a présenté, en avant-première, sa collection pour femmes et Bazara’Pagne qui a conquis absolument tout le monde.

Quand les danseurs s’emparent du défilé…

En ce qui concerne le marché à proprement parlé, Afrodyssée continue sur sa lancée en nous offrant une belle diversité dans sa proposition d’exposants. Le but avoué: éviter les doublons. Un pari plutôt réussi, car en plus des marques de vêtements homme et femme, on a pu y (re)découvrir les bijoux de Dear Katiopae et Ebene & Chic, les boissons de Mahungo, les textiles d’intérieur de Tisserand Dakar, les bombers de Secret Samples, les superbes sacs d’Inaden Design, les doudous de Myriam Maxo, ou encore les cosmétiques d’Eaucapi.

Cliquez ici pour la liste complète des exposants.

 

Last but certainly not least, les débats qui on fait leur apparition cette année. Encore plus que celui sur les médias et les minorités, celui intitulé Afro-féminisme: identités, luttes et émancipations a fait salle comble. Une conférence autour des origines de ce mouvement et de la direction qu’il prend, particulièrement riche en témoignages et pistes de réflexion.

En résumé, cette édition d’Afrodyssée a pris des risques (le lieu, un event sur 2 jours, etc.) qui ont, en grande partie, payé. On ne peut qu’espérer que le comité d’organisation saura se donner les moyens de ses ambitions et que les années à venir seront pleines d’autres belles surprises.

En attendant…

Bye for now Afrodyssée

 

Photos ©Maliza Kinya

2 Comments

  1. Pingback: Imigongo by Bull Doff • Maliza Kinya

  2. Pingback: Summer favorite: Amour Zozo par Bazara'Pagne • Maliza Kinya

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *